mercredi 3 octobre 2018

Compote de pommes aux dattes

[Recette végétalienne et sans gluten]



L'automne super ponctuel,  nous a bien fait chuter les températures. Du coup, j'ai envie de recettes réconfortantes et bien fruitées. J'ai envie de pommes cuites, de raisins et d'épices. Normal quoi, pour la saison !
J'ai donc concocté, une recette toute simple de compote de pommes à la datte et parfumée à la fève tonka, pour son côté chaud et suave.
Pas de sucre rajouté pour ce dessert, les dattes remplieront le rôle avec gourmandise.
En lieu et place de l'eau que l'on ajoute au fond de la casserole, pour pas que les pommes n'attachent, j'y ai mis du lait d'amande. De la fève tonka ou de la cannelle pour ceux qui préfèrent, et vous avez un dessert super onctueux et parfumé.
Je me dis même que cela ferait une parfaite base pour une tartinade. A vous de voir, quel sort, vous lui réservé : à manger à la cuillère, ou sur une tartine ?

Voici d’abord un petit focus sur la datte medjool, histoire de vous convaincre d'en consommer, car même si elle est calorique, c'est un petit trésor de bienfaits.
Vous verrez comme cela déculpabilise ! Et cela tombe bien, c'est la pleine saison, les nouvelles récoltes arrivent sur nos étals.

C’est le fruit comestible du palmier dattier (Phœnix dactylifera, L.). C'est un fruit très charnu, oblong, de 4 à 6 cm de long, marqué d'un sillon longitudinal. Elle est bien plus plus grosse que la très répandue, datte  Deglet Nour vendu parfois en branche.

Elle contient des vitamines (B2, B3, B5 et B6), une faible quantité de vitamine C ainsi que des sels minéraux (potassium et calcium).
Elle est également riche en chrome (ce qui fait passer l'envie de sucre, pratique ça !), ainsi qu'en fibres. 
Elle offre des minéraux et des oligo-éléments en quantité remarquable. 

La datte figure parmi les fruits les plus riches en potassium (plus de 670 mg aux 100 g), en calcium (62 mg), en magnésium (58 mg) et en fer (3 mg).
Une portion de 50 g de dattes fournit à peu près 10% des besoins quotidiens en fer et en magnésium. 
Elle renferme également du manganèse, du zinc et une quantité intéressante de cuivre : ce dernier participe à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine nécessaire à la structure et à la réparation des tissus) dans le corps. 
Elle contient une ration de fluor suffisante pour protéger les dents des caries.
Lorsqu’elle est séchée, son apport en vitamines du groupe B est remarquable.


Et pour ceux qui ne connaissent pas encore la fève tonka, c'est une graine noire que l'on râpe comme la noix de muscade (grhhh, je n'aime pas la muscade).
Elle provient du teck brésilien (Dipteryx odorata), un arbre gigantesque qui peut atteindre 30 m de hauteur et peut vivre plus de 1000 ans.
Cette épice provient d'Amérique du Sud (Venezuela, Guyane et du Brésil). 
Le tek poduit des fruits orange qui ressemblent à des mangues, à l'intérieur sont enfermées, deux fèves.  Lors de la récolte, la graine est rouge, on la laisse sécher pendant un an avant d'obtenir les fameuses graines noires. Elles sont de la taille d'une grosse amande.

Le mot tonka désigne le teck brésilien en langue tupi, langue d'un peuple Amérindien autochtone de la côte brésilienne et de Guyane : les Tupis.

Son nom de substitution coumarine désigne une des substances principales qui la compose.
Sa saveur est complexe. On peut situer son goût entre le foin frais, le chocolat, le caramel, la vanille, l'amande, proche du musc. Voilà aussi, pourquoi la fève tonka est très utilisée en parfumerie.
On la retrouve par exemple dans le parfum "Jicky de Guerlain", qui deviendra par la suite le fameux "Shalimar". Guerlain a d'ailleurs lancé en 2010 un parfum nommé "Tonka Impériale".

Par le passé, on en faisait usage en la mélangeant au tabac à priser, pratique aujourd'hui interdite en France, mais toujours d'actualité en Inde dans les cigarettes indiennes et les cigarettes aux clous de girofle.
C'est un porte-bonheur pour les Indiens d'Amazonie. Quand on veut faire un voeu en Guyane, on tient une fève tonka dans la main gauche et un serpent mort dans la droite ( comme nous lorsqu'onfait des crêpes, non ?). La tradition veut qu'on jette ensuite la fève dans un cours d’eau et qu'on accroche le serpent dans les plus hautes branches d’un teck (pratique, il peut mesure 30 mètres de haut...).
Sa rareté en fait une épice assez chère. 

Pour utiliser la fève tonka efficacement, il faut la râper ou la moudre au dernier moment afin de préserver toutes ses saveurs. 
Attention, le goût de la tonka est assez prononcé, allez-y doucement dans les quantités, quitte à en rajouter ensuite. 

Elle est beaucoup employée dans les desserts et la cuisine sucrée ou elle pourra faire un usage de substitution à la vanille.
L'épice se marie à merveille avec le chocolat : mousses au chocolat, crèmes, gâteaux, truffes, tarte au chocolat. Hum...
La fève tonka accompagne à merveille les crèmes, que ce soit les crèmes brulées, crème anglaise, crème à la vanille, etc.

Elle possède de nombreux bienfaits pour la santé.
Cependant, même si à dose raisonnable, elle possède des vertus médicinales, à fortes doses, elle a des effets psychotropes et néfastes pour la santé : lésions au foie et au cœur. Ceci est dû à la coumarine, la substance qui donne tout son goût à la fève tonka.
Ne vous inquiétez pas, on parle de très grosses doses, c'est un peu comme la noix de muscade ou la cardamome.
Cette même coumarine, dans des quantités raisonnables, possède des propriétés à la fois toniques et en même temps calmantes.

Il faut savoir qu'elle constitue un anticoagulant léger pour les personnes sous traitement pour fluidifier le sang.
C'est aussi un anti-œdématique naturel et un excellent antioxydant. Détoxifiante, elle stimule le drainage lymphatique, voilà pourquoi on la retrouve souvent dans des produits amincissants.

🌿 Ingrédients pour 4 verrines :
  • 1 kg de pommes
  • 150 g de datte medjool dénoyautées
  • 5 cl de lait d'amande (la recette maison est ICI)
  • 1 CAS d'huile neutre
  • 1 fève tonka (ici de mon partenaire "La villa des épices") 
🌿 Préparation :

Pelez les pommes et coupez-les en petits cubes.
Faites tremper les dattes dans de l'eau chaude.
Faites cuire les pommes dans une casserole, avec la cuillère à soupe d'huile.
Remuez régulièrement pour que cela n'attache pas.
Au bout de 10/12 minutes, ajoutez le lait d'amande et poursuivez la cuisson, jusqu'à ce que les pommes se délitent un peu. 
Egouttez les dattes et  ajoutez les aux pommes et cuisez 2 à 3 minutes.
Mixez  la préparation, si vote compote de pommes est trop épaisse, ajoutez un peu de lait d'amande.
Râpez la fève tonka sur la compote. Mélangez bien.
Vous pouvez déguster votre dessert tiède ou bien frais. Le déguster à la cuillère, ou napper vos tartines.
C'est votre gourmandise qui vous guidera ! 




Encore envie de pomme ?
La recette du gâteau à la compote de pomme est ICI




N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci