mercredi 30 août 2017

Cheese cake végétal aux myrtilles

[Recette végétalienne et sans gluten ]



Comme vous l'avez constaté j'adore les fruits, mais ceux dont je raffole vraiment sont les mangues, les framboises et... Les myrtilles !
Je vous propose donc aujourd'hui mon cheese-cake végétal à la myrtille.
Et pour un effet "waouh", achetez des myrtilles sauvages, car la couleur est vraiment magnifique !
Hélas, les vraies myrtilles ne se trouvent pas facilement sur les étals, elles sont souvent confondues avec le bleuet, une myrtille de culture.
La myrtille sauvage est un petit fruit,  bien plus petit que le bleuet, rouge/violet à l’intérieur, elle pousse en montagne, alors que la myrtille de culture (alias « bleuet »), est un plus gros fruit, blanc à l’intérieur.
Les deux baies s’approprient un goût « assez différent ». Valorisé sous le nom de myrtille, le bleuet se retrouve souvent sur des tartes aux fruits, mais les amateurs font généralement bien la différence.
Adapté à la filière longue, le bleuet se vend facilement en barquette. La myrtille sauvage elle, supporte mal le transport et les changements de température, alors elle est plus rare et chère.

Mes grands parents habitaient dans le Massif Central, à la fin de l'été, on allait ramasser les myrtilles dans les sous-bois et je crois bien qu'on mangeait les meilleures tartes aux myrtilles du monde ! (Tiens une madeleine de Proust ! Ben non, c'est une tarte ! )

Un petit détour d'abord par les infos nutritionnelles:

La Myrtille a la capacité d'améliorer la vision.
Il semble que ce soient les pilotes de la British Royal Air Force qui ont découvert cette propriété, lors de la Deuxième Guerre mondiale. Comme ils devaient surtout voler la nuit pour échapper aux Allemands, ils avaient pris l'habitude de consommer de la confiture de Myrtille pour améliorer leur vision dans l'obscurité. Cette pratique s'est avérée très efficace. Elle a ensuite suscité l'intérêt des chercheurs qui ont confirmé le bien-fondé de cette pratique.
C'est grâce sa richesses en bioflavonoïdes, et plus particulièrement en anthocyanidines. Elles présentent d'abord des propriétés antioxydantes, elles ont ensuite la capacité de stimuler la production d'une substance appelée "rhodopsine" ou pourpre rétinien. Cette substance est essentielle à la vision nocturne.
Les anthocyanidines peuvent également prévenir la dégénérescence maculaire, de même que les cataractes, préviennent la détérioration des fonctions motrices en accélérant notamment la communication entre les neurones.
Elles peuvent aussi renforcer les capillaires, prévenir l'athérosclérose, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. 



🌿 Ingrédients pour 6 à 8 gourmands : 

Pour la croûte
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 100 g d'amandes entières
  • 100 g de dattes
  • 2 CAS d'huile de coco
  • 1 pincée de sel
 Pour la crème
  • 150 g de noix de cajou
  • 200 g de myrtilles sauvages (fraîches ou décongelées)
  • 20 cl de lait de coco
  • 5 cl de jus de citron 
  • 85 g d'huile de coco (désodorisée ou non)
  • 80 g de fructose (ou sucrant de votre choix)
  • 6 CAS de noix de coco râpée
  • 2 g d'agar agar
 Pour le coulis
  •  200 g de myrtilles sauvages
  •  1 CAS de jus de citron
  •  40 g de fructose (ou sucrant de votre choix)
  •  1 g d'agar-agar
Pour la décoration 
  • des myrtilles
  • des graines de courges 

🌿 Préparation :

Au préalable, mettez à tremper dans l'eau, de manière séparée, les noix de cajou, les amandes et les dattes.
Egoutez-les.
Mixez tous les ingrédients de la croûte (amandes, noix de coco, dattes et sel), dans un robot ou un blender puissant.
Vous obtenez une sorte de pâte d'amande.
Etalez cette pâte au fond d'un moule décerclable ou un cercle à patisserie d'environ 22 cm. Lissez avec le dos d'une cuillère à soupe.

Préparez la crème, en mixant finement tous les ingrédients de la crème : noix de cajou, myrtilles, huile de coco fondue, sucre et noix de coco en poudre.
Dans une casserole, versez les 2 grammes d'agar-agar et versez dessus, 5 cl d'eau. Mélangez et faites rapidement bouillir.
Ajoutez l'agar-agar chaud dans le mixeur avec la crème à la myrtille, et mixez de nouveau, pour bien mélangez. 
Etalez la crème et lissez bien.
Mettez au congélateur 1 heure environ.

Préparez le coulis de myrtille. Mettez les  myrtilles dans une casserole avec le sucre et le citron, ajoutez l'agar-agar, mélangez.
Faites bouillir 2 à 3 minutes.
Versez le coulis sur la crème déjà bien refroidie.
Faites pendre au réfrigérateur ou un peu au congélateur.
Démoulez et décorez votre cheese-cake végétal aux myrtilles, au gré de votre imagination, ic comme avec des myrtilles et des graines de courge.

J'ai tenté une fois, de faire ce gâteau avec des myrtilles encore congélées. C'était une mauvaise idée, surtout que c'était pour mes collègues et pas juste pour nous ! Je pense que l'homogénisation de l'agar-agar chaud avec la crème froide n'a pas été une réussite et donc, la crème n'a pas prise. Le gâteau s'est effondré à la découpe ! Je vous aurais prévenu... 



Envie d'une autre recette avec des myrtilles ?




N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire.
Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous.

5 commentaires:

  1. Il est trop beau ton cheesecake ! J'ai récemment appris la différence entre la myrtille (sauvage) et le bleuet (qu'on appelle en effet à tort "myrtille" dans le langage courant) car je n'étais pas fan de ce fruit, enfin du bleuet surtout, la myrtille j'adorais ça en tarte ou en smoothie mais maintenant que j'aime les deux et sais faire la différence, j'ai envie de faire tout plein de recettes, bon ce sera surtout pour l'été prochain du coup.

    Je me garde donc ta recette sous le coude pour un dessert gourmand ;-)

    RépondreSupprimer
  2. magnifique! et comme j'habite en Norvège, j'ai la chance de trouver assez facilement les jolies myrtilles sauvages! Je vais essayer ta recette très vite alors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil.
      Oui dans les pays scandinaves ont trouve facilement des myrtilles.
      Je me souviens l'année dernière en vacances chez des amis en Suéde, on a trouvé encore en octobre de jolies myrtilles sauvages !

      Supprimer
  3. Superbe ! Je trouve rarement des myrtilles sauvages, c'est vrai.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci