dimanche 18 février 2018

Salade de lentilles tiède et rutabaga confit au gingembre

[Recette végétalienne]



Je ne sais plus comment je me suis trouvée sur le site "Eat in my kitchen" mais j'y avais trouvé une recette de lentilles béluga et de rutabaga au gingembre, qui m'avait beaucoup alléchée. Moi qui aime beaucoup les lentilles, j'ai fait mienne cette recette, et je l'ai réinterprété un peu pour en faire une salade tiède.
Les lentilles sont cuites dans un bouillon de légumes, puis  tiédies et arrosées d'huile d'olive et d'un filet de vinaigre balsamique.
Les rutabagas coupés finement sont confits dans du jus d'orange avec du gingembre frais et du sirop d'agave.

J'ai modifié un peu les dosages pour faire d'avantage de sauce, j'ai ajouté le sirop d'agave pour confire le rutabaga, ôté le romarin qu'il y avait et que je n'aime pas trop en cuisine, ajouté une échalote (hey ! Une salade tiède de lentilles, sans échalote, ce n'est pas une salade tiède de lentilles !) et sublimé le tout par du poivre de voatsipériféry. 
Le tout est simple, très goûteux et super parfumé comme un voyage ailleurs... Mais où ??? C'est indéfinissable et j'adore...

J'aime beaucoup le poivre, pas celui qui pique, mais celui qui est subtil, chaud et boisé. De toutes façon j'aime beaucoup les épices et j'ai la chance que mes amis et ma famille m'en rapportent de voyage. C'est quand même mieux, qu'un bibelot un peu ringard, non ? Dernièrement ma maman  m'avait rapporté du poivre de kampot issu du Cambodge.  
Ici la Villa des épices m'a proposé de découvrir le poivre de voatsipérify.
Comme son nom l'indique un peu, c'est un poivre sauvage de Madagascar (mais qui n'a rien à voir avec le poivre de culture dit de Madagascar). Il fait partie des poivres d’exception.
Il s’agit d’un petit poivre à queue dont le grain n’est pas plus gros qu’une tête d’épingle. Ce joli poivre se mérite… pour le trouver, il faut grimper en haut de longues lianes atteignant parfois 20 mètres de haut ! Du coup, forcèment, il est cueilli à la main.
C'est un poivre doux et chaud au goût boisé, très légèrement camphré avec des arômes de fruits rouges un peu terreux.  Une belle découverte qui se marie à merveille avec les lentilles.
C'est un poivre, comme tous les poivres à moudre au dernier moment, afin de conserver tous ses arômes.

A défaut de poivre de voatsipérify, choississez tout de même, un joli poivre pour sublimer votre salade de lentilles.


🌿 Ingrédients pour 4 personnes:

Pour les lentilles
  • 300 g de lentilles de Béluga (ici chez Markal)
  • 1 cube de bouillon de légumes 
  • de l'huile d'olive 
  • 1 à 2 échalottes
  • 2 CAS de vinaigre balsamique 
  • sel
  • un joli poivre, ici un voatsipériféry (de la Villa des épices)

Pour le rutabaga
  • 2 beaux rutabagas (300 g environ)
  • 3 cm de gingembre rapé
  • 20 cl de jus d'orange frais (4 oranges environ)
  • 2 CAS de sirop d'agave (ou du miel)
  • Le zeste de 2 oranges 
  • sel  
  • du joli poivre  

🌿 Préparation : 15 minutes  🌿 Cuisson : 20 minutes 

Rincez les lentilles et faites-les cuire dans une casserole d'eau froide non salée, avec le cube bouillon, pendant environ 20 minutes, pour une cuisson ferme.
A la fin de la cuisson, égouttées-les et arrosez généreusement d'un filet d'huile d'olive, puis versez le vinaigre balsamique. 
Ajoutez l'échalotte émincée finement.
Assaisonnez avec du sel, et de quelques tours de moulin à poivre. 

Pendant que les lentilles cuisent, préparez les rutabagas.
Pelez-les et tranchez-les très finement à la main ou avec une mandoline. Puis coupez les tranches en 4.
Dans une sauteuse à feu assez vif, faites chauffer une bonne rasade d'huile d'olive.
Mettez-y le rutabaga et faites frire environ 5 minutes, en remuant souvent.
Dans un coin de la sauteuse, faites revenir 1 minute, le gingembre.
Mélangez tout et ajoutez le zeste d'orange, ainsi que le jus d'orange.
Faites bouillir, ajoutez le sirop d'agave et faite réduire 3 minutes environ.
Salez et poivrez.

Dressez vos assiettes, en versant les lentilles, puis les rutabagas. Ajoutez un peu de sauce à l'orange, parsemez de zeste d'orange, donnez un bon coup de moulin à poivre et au besoin arrosez d'un peu d'huile d'olive.

Dégustez !



Voici mes grains de poivre voatsipériféry (à vos souhaits !). Ils son tout petits.



Une autre recette de salade avec des lentilles ?
Voici un Buddha bowl 




La recette est ICI



N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !

6 commentaires:

  1. J'adore, moi aussi, les lentilles et cette salade me tente bien ! J'en ai d'ailleurs une sur le blog (à déguster chaude ou froide). Je crois, en revanche, n'avoir jamais goûté au rutabaga alors si j'en trouve la prochaine fois que je fais des courses, je me teste ça !

    RépondreSupprimer
  2. je ne suis pas une grande fan de rutabaga, mais confit de cette manière cela me tente bien, merci !
    Bonne journée
    Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une belle association qui le sublime vraiment.
      Dans la recette d'origine, ce n'est pas confit comme ça, j'ai pensé que cela irait bien et je ne me suis pas trompée.
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  3. Bonsoir Maeva,
    Rien de transcendant que les rutabagas,mais marinés, ils prennent bien le goût des ingrédients.
    Je suis vraiment fan de cette recette et je ne suis pas la seule à la maison.
    C'est un étonnant mélange de saveurs, une origine indéfinissable...
    Belle soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  4. Jolie recette qui me tente bien; sachant que je ne sais jamais quoi faire de les rutabagas de mon panier amap.
    Merci.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci