mercredi 24 janvier 2018

Sobacha ou infusion aux graines de sarrasin

[Boisson chaude]



Connaissez vous le sobacha ? Du japonais SOBA pour sarrasin et CHA pour thé ,que l' on peut traduire par thé de sarrasin. En fait, il s'agit plutôt d'une infusion de graines de sarrasin grillées, que l'on appelle aussi kasha.
Au Japon et en Corée, le sobacha est consommé de manière ancestrale. Les japonais utilisent du sarrasin cultivé dans la région de Hida au Japon, qui est ensuite très longuement torréfié à feu doux.
Mon amie japonaise m'en avait offert, un sachet, en provenance directe du Japon, il y a longtemps. C'est comme ça que j'ai connu cette boisson qui m'a beaucoup plus. Encore faut-il aimer le goût si particulier du sarrasin. Le paquet que j'avais reçu, avait un emballage précieux. J'ai compris ensuite que  ce sarrasin là était du haut de gamme.
Mais de manière plus modeste, vous pouvez utiliser du kasha ordinaire.
C'est comme pour le thé, il y a différente qualité...  

L'avantage du sobacha c'est qu'il possède toutes les qualités du sarrasin : il est sans gluten et  forcément dépourvu de caféine.
Vous pouvez donc le consommer à volonté à n'importe quel moment de la journée, et ce , sans aucun effet secondaire. 
Mais là où c'est intéressant, c'est qu'il contient tous les antioxydants du sarrasin et notamment la rutine. 

La rutine fait partie de la famille des flavonoïdes. Elle a de mulptiples effets sur l’organisme, l'un des plus importants, étant de réduire la fragilité et la perméabilité des capillaires, elle est donc vasoprotectrice et antithrombotiques (protection contre la formation de caillots sanguins). 
Elle améliore aussi l’action de la vitamine C sur l’organisme en augmentant son absorption et en retardant son élimination.

Le sarrasin est riche en magnésium et bien plus que le chocolat (eh oui). Riche en vitamines B1, B2, B3 et en minéraux (potassium, cuivre, calcium, fer et phosphore).

On a découvert en 1974,  dans le sarrasin, un sucre, le D-fagomine. Cette petite molécule proche du glucose ralentirait de manière significative le passage du sucre dans le sang, ce qui confère au sarrasin, un index glycémique bas (35) et au sarrasin grillé (kasha) un index glycémique modéré (54). 
Des chercheurs espagnols ont même montré, qu’une fois arrivé dans l’intestin, le D-fagomine se colle aux entérobactéries pathogènes (des bactéries beurk et pas sympas) avant de les éliminer dans les selles. 
Le sarrasin serait donc un précieux allié, en favorisant une flore intestinale saine qui contribue à renforcer le système immunitaire.

Le sobacha contient des fibres faciles à digérer et permettant d’augmenter la satiété.  Valérie Orsoni la papesse des Bootcamps minceur, l'a bien compris et en a fait son aliment incoutournable dans ses régimes.

Contrairement aux autres céréales, le sarrasin n'acidifie pas l'organisme mais l'alcalinise.

C'est sans doute pour cela que je me suis rendu compte que lorsque j'avais mangé par inadvertance du gluten et que j'avais très mal au ventre, la consommation de sobacha et de sarrasin en général me soulageait un peu.
D'ailleurs, c'est un aliment que les personnes au colon irritable peuvent facilement consommer. 

Cependant, je me pose un question, même si je pense avoir la réponse, mais si quelqu'un pouvait m'éclairer...
J'ai pour habitude de faire tremper toutes mes graines pour éliminer l'acide phytique, j'imagine donc, que pour avoir une boisson plus saine, il faudrait que je fasse tremper les graines, que je les fasse sécher, puis griller ?
Si on n'en boit pas des litres et des litres pas jour, on peut certainement se dispenser du trempage ? Non ?



Pour faire un sobacha, deux solutions s'offre à vous. Soit vous achetez du kasha, du sarrasin déjà grillé, vous en trouver par exemple chez Markal autour de 3.00 € les 500 grammes.
Soit vous faites vous même griller vos graines de sarrasin, c'est un peu moins cher, autour de 2.20 € les 500 grammes.


🌿 Ingrédients pour 1 grande tasse :

  • 1 CAS graines de sarrasin 
  • 30 cl d'eau


🌿 Préparation : 

Si votre sarrasin n'est pas grillé, faite le griller 5 minutes dans une poêle à sec.
Les graines sont prêtes lorsqu'elles commencent à brunir un peu.
Faites bouillir l’eau.
Mettez les graines de sarrasin dans un sachet à thé ou dans une boule à thé, puis glissez-les dans votre tasse
Versez l’eau sur les graines et faites infuser pendant au moins 5 minutes.
Sucrez au besoin... avec plutôt du miel ou du sirop d'érable.  

C'est prêt !



Certains mangent ensuite les graines infusées, c'est comme on veut... 


Vous voulez une autre recette de boisson avec des graines ?

























Chia fresca citron vert et gingembre



N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !

8 commentaires:

  1. Voilà une grande première ... mais vraiment pas une nouveauté ....base de la méthode Boot Camp depuis toujours ! Copieuse ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi cette réflexion Jacqueline ?
      Ce n'est pas une nouveauté, non c'est ancestral chez les japonais et les coréens comme je le dis dans l'article. Et comme je l'écris aussi, Valérie Orsoni papesse du Boot camp, a bien compris les vertus du sarrasin et en a fait son aliment phare !
      Copieuse de quoi ???? :-)

      Supprimer
  2. Article interressant on n'en sait jamais assez Donc merci !!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Il semblerait que Jacqueline n'ait lu l'article qu'en diagonal !
    Moi je ne connaissais pas, merci pour ce post.

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi copieuse ?
    Gin, on dirait que l'on vous en veut...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup pour cet article très intéressant!
    Est ce que l'on sent vraiment le gout du sarrasin dans ce thé? Je me demande comment l'eau bouillante peut prendre le goût du kasha... Mais je ne doute pas que ça doit être bon. Il faudrait que j'essaie...ça m'intrigue!
    Pour répondre à ta question sur le trempage des graines avant de les faire griller: je ne le fais personnellement pas et je consomme le kasha que j'ai fait moi même et je ne suis pas morte ! Ahah! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Audrey,
      Oui on sent assez bien le goût du sarrasin; c'est le principe de l'infusion.
      Je suis ravie que je puisse susciter un peu la curiosité.... :-)
      Je me me doute bien qu'on en meurt pas... Mais l'acide est un anti-nutriment, mais comme je disais vu la petite dose pour cette infusion. Je laisse tremper mes graines dès que je peux car j'en mange pas mal au quotidien, même si ma poignée d'amande du goûter ne trempe pas non plus elle aussi... Ce sera comme le sobacha !
      Belle soirée et beau week-end à toi.

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci