vendredi 15 septembre 2017

Gâteau de purée d'aubergine et tomate

[Recette végétalienne et sans gluten]



Si ce n'est pas encore l'automne, mais il avance à grand pas, alors pour prolonger l'été, je vous ai confectionné une entrée toute simple, qui fleure bon les légumes du sud, avec ces petits gâteaux à la purée d'aubergine et tomate. 

L'idée est partie d'une base ratatouille ou assimilée (je dis "assimilée" car je ne voudrais pas froisser les puristes qui me diront que ce n'est pas comme ça qu'on fait une ratatouille... ) que je n'avais pas envie de manger telle quelle. Je cherchais une idée un peu plus fun mais pas très compliquée non plus, et j'ai pensé à une petite entrée entre le gâteau et la timbale. D'ailleurs, du coup, je ne sais pas trop comment l'appeller cette recette.
En gros, c'est une presque ratatouille, mixée avec de l'agar-agar, posée sur un lit de biscuits écrasés, mêlés à de la purée de sésame. Voilà pour l'idée.

Je voulais aussi en profiter pour faire un focus sur les aubergines et les tomates qui sont de la famille des solanacées. Cette famille de plantes,  compte près de 2000 espèces, et c'est certainement le groupe d'aliments, le plus consommé dans le monde. C'est le cas des tomates, des pommes de terre, des poivrons, des aubergines, mais aussi des baies de goji ou du tabac.
La plupart des solanacées sont toxiques voire pour certaines extrêmement toxiques (et même hallucinogène comme le Datura). Cette toxicité dépend non seulement des espèces mais aussi de la partie de la plante (tige, racine, feuille, fruit) et parfois de son degré de maturité. La toxicité des solanacées est due à la présence d'alcaloïdes neurotoxiques.

La solanine est une toxine contenue dans les solanacées, elle peut provoquer des nausées, des vomissements, de la fièvre, une détresse respiratoire, ou des spasmes.
La dose létale se monte à 2 mg/kg de poids corporel. Je vous rassure cependant, le risque de mourir d’une intoxication par la solanine en consommant des pommes de terre est réduit. Une personne pesant 60 kg devrait manger environ 800 grammes de pommes de terre avec la peau pour absorber 1 mg de solanine. Pour absorber la dose létale de 120 mg, il faudrait donc manger 96 kilos de pommes de terre !!!

En parlant de pommes de terre, lorsque celles-ci ont été introduites en Prusse, elles ont provoqué de nombreuses intoxications car les prussiens pensaient qu'il fallait consommer les fruits et délaissaient les tubercules. D'ailleurs le vert sur les pommes de terre est mauvais pour la consommation car il contient une forte proportion de toxines, lesquelles sont toujours présentes dans la peau des pommes de terre à des taux assez élevés. 

Source Stéphanie Mezerai


Ces légumes peuvent contribuer, dans certains cas et chez certaines personnes, à la migraine et altérer la fonction musculaire ou articulaire.
Certains naturopathes déconseillent aux gens atteints de douleurs inflammatoires et articulaires de consommer des solanacées. 

Voici une piste pour tous ceux qui se réveillent avec des articulations douloureuses, ou qui souffrent de diverses douleurs qu'ils ne calment qu'à coup de médicaments, personne ne leur ayant parlé de leur alimentation...

C'est pourquoi, je suis souvent interpellée sur le fait, que je mange malgré ma polyarthrite des tomates ou des aubergines.
Je suis pourtant très attentive aux signaux que me renvoie mon corps, et je n'ai jamais constaté de choses inabituelles lorsque je les ingère. Sauf, les pommes de terre qui ne me réussissent pas trop.
Je pense que chaque personne est différente et réagit différement. Pour preuve, les intolérances alimentaires... Soyez donc attentif.

En attendant, et pour limiter les prises de risques :
En ce qui concerne les tomates, vous devriez toujours enlever le pédoncule car c’est là que se trouve la solanine.
Prudence avec les tomates encore vertes, on peut s’attendre à des troubles dès qu’on en a mangé 80 grammes. 

Pour les aubergines, il est conseillé de bien les laisser mûrir et de ne pas les manger dures. Cela diminue la teneur en solanine. 

Pour les pommes de terre, les taches vertes posent problème car la concentration de solanine y est plus élevée. Eliminez-les.

La solanine est hydrosoluble, mais n’est pas détruite par la chaleur de la cuisson En effet, cette molécule commence à se décomposer à une température de 243 °C. 

🌿 Ingrédients pour 4 personnes :

  • 3 aubergines
  • 3 tomates
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'aïl
  • 2 CAS d'huile d'olive
  • 1 g d'agar-agar + 5 cl d'eau
  • sel, poivre, un peu de piment d'Espelette (facultatif) 

Pour la croûte

  • 120 g de biscuits salés type crackers sans gluten
  • 1 grosse CAS de purée de sésame

🌿 Préparation : 15 minutes, cuisson 20 minutes, repos 1h00


Commencez par peler et couper en cubes, les aubergines et les tomates.
Epluchez et émincez l'oignon.
Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile d'olive.
Faîtes-y revenir l'oignon, jusqu'à ce que celui-ci soit translucide.
Ajoutez, les cubes de tomates et d'aubergines, puis l'aïl écrasé et laissez compoter 20 minutes, en remuant souvent.  
Salez, poivrez, ajoutez le piment d'Espelette et mélangez.
Mettez l'agar-agar dans un verre, ajoutez dessus les 5 cl d'eau et mélangez.
Versez l'agar-agar sur les légumes chauds et mélangez bien. Laissez bouillir 1 minute.
Mixez finement les légumes, avec un robot plongeur par exemple, et réservez.
Préparez la base de biscuit, en mixant les crackers avec une grosse cuillère à soupe de purée de sésame. Mélangez bien la préparation.
Etalez la pâte, dans le fond de cercles à patisserie individuels, tassez bien le dessus avec une petite cuillère.
Versez sur le dessus, la purée de légumes à l'aubergine et à la tomate.
Lissez et mettez au frais pour une heure, au moins.
Démoulez avec précaution vos gâteaux à la purée d'aubergine et tomate, en passant la lame d'un couteau entre la paroi du cercle et la préparation.

Dressez sur des assiettes. Accompagnez de salade verte et de tomates découpées en petits cubes.



Envie d'une autre recette avec des aubergines ?



N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire.
Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous.

4 commentaires:

  1. bien appétissant!!! auriez vous une newsletter pour vous suivre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Titou,

      Merci !
      Hélas pour le moment,je n'ai pas encore de newsletter, parce contre vou spouvez me suivre sur la page Facebook du blog ou sur mon compte instagram, les lien sont en haut à droite sur ce blog.
      Bon dimanche.

      Supprimer
  2. Bonjour
    J'ai découvert votre blog et je le trouve génial et très bien fait et les photos digne d'une professionnelle!
    Pour cette recette je voulais savoir si on pouvait remplacer la purée de sésame et par quoi?
    Merci et bonne journée
    Clothilde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsour Clothilde,

      Je vous remercie, vos compliments me font droit au coeur, c'est gentil !
      J'ai pris de la purée de sésame pour le goût et pour tenir le biscuit, on peut la remplacer par de la purée d'amande, du beurre ou de la margarine.

      Belle soirée à vous.

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci