mercredi 8 septembre 2021

Tisane de CBD à la fleurs d'hibiscus

[Boissons]



Aujourd'hui, je partage avec vous ma nouvelle routine bien-être depuis presque 10 mois : l'utilisation du CBD sous plusieurs formes. Ici, en décoction associée avec de la fleurs d'hibiscus.
Passer au CBD, cela faisait plusieurs années que j'y pensais, j'ai même pensé en acheter à l'étranger ou me lancer dans la culture. Puis c'est arrivé massivement en France et après la fermeture de plusieurs boutiques (justifiées ou non...) l'offre s'est stabilisée et la traçabilité des produits m'ont fait sauter le pas.

Je ne vous cache pas qu'avec la maladie, je consomme depuis une dizaine d'année, des anti-douleurs un peu costauds : opioïdes, dérivés morphiniques et autre associations avec les corticoïdes.
Même si en passant à la méditation, à l'auto-hypnose, au sport,... j'en consomme moins qu'au début, j'ai parfois besoin d'une béquille chimique.

Au début, j'ai eu quelques déboires avec le tramadol, un antalgique de la famille des opiacés. Il combat la douleur en agissant directement sur la perception de la douleur par le cerveau. Certaines personnes, ne le supportent pas, même à faible dosage. Moi je le supporte bien, trop bien, si bien que par le passé, j'ai eu un léger problème de sevrage avec... Me passer de ce genre d'aide, c'est parfois quasi impossible même si je pense bien supporter la douleur de manière générale. Quelques fois, la douleur peut prendre toute la place dans ma tête, et je ne suis plus capable de rien, je deviendrais dingue !
C'est dans ces moments pareils, que je me suis que je pouvais essayer le CBD.

Qu’est-ce que le CBD ? 

C'est, l'abréviation de cannabidiol. Le CBD est une molécule extraite du chanvre, aussi appelée cannabis mais contrairement à la seconde molécule aussi présente dans la plante appelée Delta-9 TetraHydroCannabinol plus connu sous le nom de THC, le CBD n’a pas d’effet stupéfiant et n’engendre donc pas de dépendance physique.
Le THC a des effets euphorisants et hallucinogènes, alors que le CBD a des propriétés apaisantes, même si ce sont tous les deux des phytocannabinoïdes extraits du "cannabis sativa".
Le CBD n’étant pas psychoactif, le CBD n’est donc pas une drogue, c’est même l’OMS qui l’affirme et qui reconnait que cette substance ne présente pas de danger. C'est donc légal en tant que phytothérapie ou complément alimentaire.
Mais pour l'Etat français, ce n'est pas aussi simple, en gros, le CBD serait légal non pas parce qu’il est clairement autorisé en France, mais parce qu’il n’est pas interdit. C'est ce qu’on appelle  une "zone grise".

Ce que déclare l’article de loi ”Arrêté du 22 août 1990 portant application de l'article R. 5132-86 du code de la santé publique pour le cannabis” est que la culture et l’utilisation industrielle et commerciale des variétés de cannabis sativa sont autorisées si leur teneur en THC est inférieure à 0,20%, ce qui est le cas des produits que je consomme. Et je pense pouvoir faire confiance à la marque que j'achète, parce que :1°/ je ne plane pas,  2°/beaucoup de brigades des stup et de magistrats, confisquent et testent les produits vendus pour s'assurer que des trafiquants de drogues n'ont pas pignon sur rue !

Il n'empêche que cela se révèle d'une grande hypocrisie générale de la part du législateur car même si cela nous faisait un petit poil planer, il n'en demeure pas moins que j'ai des ordonnances, moi comme les autres, de produits dont l'addiction est avérée mais encadrée par des médécins et surtout vendus par de gros laboratoires !

Pourtant, le cannabis à usage médical est autorisé dans 22 pays européens. On commence seulement en France depuis mars 2021, l'expérimentation de l'usage thérapeutique du cannabis dans un cadre contrôlé et limité auprès de 3 000 patients souffrant de maladies graves. 

En attendant une législation plus transparente sur le CBD et ses utilisations, il est fortement déconseillé de rapprocher les bénéfices du CBD aux effets du cannabis ou encore de préconiser la consommation de CBD à des fins médicales et de parler de cannabis thérapeutique. Oups !!!

N'empêche, sans en faire la promotion (ben oui, je n'ai pas le droit), j'y ai trouvé des bénéfices certains. C'est clair que ce n'est pas magique, c'est sans doute beaucoup moins costaud que la morphine mais les effets sont complétement différents et non comparables.
Son usage peut-être déstabilisant, j'ai mis 3 jours à m'apercevoir qu'il y avait un effet. Comme si le corps devait d'abord faire connaissance avec la molécule.
Avec son utilisation, je suis moins douloureuse, plus détendue et surtout je dors super bien. Il est rare que je sois maintenant réveillée par la douleur. Je n'ai pratiquement plus de douleurs neurologiques. En revanche, je n'ai rien remarqué sur mes migraines.

J'ai commencé par de l'huile de CBD. Je l'ai choisi en premier lieu car elle est relativement facile à doser.
En règle générale, l’organisme des personnes de poids lourd a plus tendance à réclamer un dosage élevé d’huile de CBD avant de faire effet. En moyenne, une quantité allant de 1 à 6 mg d’huile de CBD serait idéale pour 5 kg de poids corporel. En d’autres termes, si vous pesez 80 kg par exemple, le dosage journalier de votre cannabidiol peut varier de 16 à 30 mg par jour.

Cependant, notez que ce n’est qu’une marge sur laquelle vous pouvez baser au début de votre traitement. Vous pouvez définir votre propre dosage avec le temps. Notez que votre dosage dépendra également de la manière dont votre organisme réagit face au produit. Il dépend également de votre chimie corporelle. Pour cela, prêtez attention à la manière dont réagit votre organisme après chaque prise pour définir au bout de quelque temps votre dosage optimal.
Je vous conseille aussi de ne pas faire de mélange de molécules pour éviter les interactions que l'on ne connait pas forcément.


Mais comment ça marche ?

Saviez-vous que notre organisme utilise ses propres formes de cannainoïdes pour réguler tous les processus bilologiques de notre corps et ces derniers sont activés par le système endocannabinoïde ? Son nom vient de la plante qui a permis sa découverte. C'est peut-être le système physiologique le plus important impliqué dans l’établissement et la préservation de notre santé.
Les endocannabinoïdes et leurs récepteurs sont présents dans tout l’organisme: dans le cerveau, les organes, les tissus conjonctifs, les glandes et les cellules immunitaires. Dans chaque tissu, le système cannabinoïde accomplit plusieurs tâches, mais l’objectif est toujours le même: l’homéostasie, le maintien d’un environnement interne stable malgré les variations survenant dans l’environnement externe.

Pour faire super simple, la molécule de CBD cible justement le système endocannabinoïde et lui permet de se fortifier à travers une succession d’actions et réactions chimiques.

 
Des études scientifiques ont démontré son potentiel dans le soulagement des symptômes de nombreuses maladies neuro-cérébrales telles que la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaque, la fibromyalgie,  l’épilepsie ou encore la maladie de Parkinson. Le CBD est également recommandé en cas de maladie inflammatoire telle que l’arthrite, la polyarthrite, la maladie de Crohn et autres troubles gastro-intestinaux. Outre ces applications médicales, le CBD possède aussi de nombreuses vertus bien-être et est par exemple consommé par les sportifs pour apaiser les douleurs musculaires après leur entraînement.
En parallèle le CBD est déjà utilisé pour des formes d'épilepsie réistantes chez l'enfant ( syndrome de Dravet). La question n'est pas de savoir si le CBD a un réel effet mais plutôt d'en connaitre les limites.
Le cannabidiol possède des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. Grâce à cela, il favorise d’une part, la réduction d’éventuelles inflammations qui sont présentes dans le corps. D’autre part, cela encourage la décontraction musculaire. C'est cette dernière action qui permet aussi de faire face de manière plus sereine à la douleur et de la rendre plus acceptable. 

Il peut donc soulager particulièrement les personnes souffrant d’insomnie ou/et d'anxiété.

J'utilise aussi le CDB en fleurs pour en faire des tisanes, plus précisement une décoction puisque je n'infuse pas la plante, je la fais bouillir dans l'eau plusieurs minutes.
Il existe plusieurs variétés de fleurs avec des propriétés plus ou moins différentes. Il faut savoir que leur saveur est très herbacée, on aime ou pas. Faire ses tisanes c'est aussi l'occasion de faire ses propres associations avec d'autres plantes afin d'obtenir des synergies intéresssantes et des saveurs originales.

Ici, j'ai choisi d'associer le CBD avec de la fleur d'hibiscus très populaire en Afrique de l'Ouest.
En effet, cette dernière en infusion est 
un remède idéal pour les personnes souffrant d’hypertension, grâce aux polyphénols qu’elle contient. Elle stimule la diurèse et favorise l’élimination des toxines, fluidifie le sang, garantissant un meilleur fonctionnement de l’ensemble du système cardio-vasculaire. Elle est également  spasmolytique. 
L'hibiscus est un antiseptique urinaire et un diurétique. Ses fleurs remédient aux douleurs menstruelles, car c'est un relaxant des muscles utérins. 
Sa saveur gourmande de guimauve en fait un délice.



Le CBD est liposoluble, c’est à dire qu’il est soluble dans les lipides tels que le beurre, l’huile ou le lait. Ainsi, contrairement à une tisane ou à un thé classique  la préparation ne peut s’effectuer dans de l’eau bouillante uniquement. Pour réaliser et réussir votre infusion de CBD, il est donc nécessaire de choisir une matière grasse afin de l’ajouter à l’eau. Sans la présence de ces produits "gras" le CBD ne pourrait se dissoudre. 
C'est ce qu'on appelle la décarboxylation.
Cette réaction chimique agit sur les cannabinoïdes, les rendant assimilables par notre organisme. Sans cette phase, les effets sont presque nuls. Il y a deux façons de décarboxyler le CBD : soit en atteignant des températures supérieures au point d’ébullition (130°, ce qui ne fonctionne pas avec une tisane) ou en ajoutant une matière grasse comme  de l'huile ou du lait végétal comme alternative végétalienne au lait animal.

Sachez que plus le mélange sera riche en lipides, plus les cannabinoides pourront être facilement extraits. Notez également que les effets de l’infusion au CBD n’apparaissent qu’environ 30 à 40 minutes après l’avoir bu. L’infusion de CBD ne se boit pas comme une infusion classique. En effet, il est important de la boire en petite quantité gorgée après gorgée afin d’attendre que les effets apparaissent sur votre organisme.


En règle général, il vous faudra 1 g de CBD moulue pour 4 tasses d’eau bouillante. Une cuillerée d’huile végétale de votre choix qui peut être huile coco ou l’huile d’olive doit être ajoutée à la solution. Sachez que l’huile peut être substituée par du beurre fondu non salé pour ne pas changer le goût. Avec ce mélange, vous obtenez directement une tisane de CBD. Il est à noter que la recette est personnalisable selon vos envies. Je réalise la même recette avec des feuilles de verveine citron pour un effet tonifiant et rafraîchissant.
J'apprécie cette tisane une fois refroidie et même bien fraîche. 

🌿 Ingrédients pour 1 litre de tisane :

  • 1 litre d'eau froide
  • 1 g de fleurs de CBD
  • 1 petite poignée de fleurs d'hibiscus séchées
  • 1 CAS d'huile de tournesol 
  • 2 CAS de sirop d'agave ou sucrant de votre choix


🌿 Préparation :   2 minutes -  Cuisson 20 minutes

Commencez par broyer délicatment au mortier vos fleurs de CBD sans les réduire en poudre (Il existe même des petits moulins, des "grinders" pour moudre les herbes ou le tabac). 

Dans une casserole versez de l'eau froide, ajoutez-y les morceaux de fleurs.

Porter à frémissement puis laisser frémir 10 min.

Ajoutez votre corps gras et laissez frémir à couvert encore 10 minutes.

Coupez le feu et jetez les fleurs d'hisbiscus.

Laissez poser 5 minutes.

Flitrez les gros éléments. Sucrez à votre convenance.Laissez refroidir.
Buvez très frais ou chaud, selon votre envie.




L'infusion de fleurs d'hibiscus en granité vous fait de l'oeil ?
La recette est ICI



11 commentaires:

  1. Bonjour,
    Et merci pour votre article très intéressant et qui résonne beaucoup pour moi qui fait aussi face à des douleurs quasi quotidiennes, et qui utilise aussi de l'huile de CBD depuis le début de l'année. Cela dit, mes douleurs (musculaires) étant d'intensité variable, j'avoue que je ne suis pas très régulière dans ma prise et en prend surtout le soir, lorsque vraiment j'ai trop mal. Ce qui fait que je n'ai pas vraiment remarqué un soulagement de la douleur ; mais par contre, oui, je dors aussi super bien et sans effet de "encore à moitié endormie ou vaseuse" le matin. J'ai aussi acheté récemment une tisane et, si normalement pour moi ajouter du lait dans le thé est un crime de lèse-majesté, j'avoue que j'aime bien.
    Le CBD de trouve facilement en Suisse depuis qqs années déjà et de premières études pour un usage médical ont été récemment autorisées.
    Est-ce que j'ose vous demander quelle huile vous utilisez ? Là, j'ai testé deux marques différentes et la première était, à mon avis, beaucoup plus efficace (mais moins agréable au goût - on ne peut pas tout avoir).
    Bref, même si je supporte aussi le Tramadol, ce n'est qu'un cache-misère et n'en prends que si vraiment je n'en peux plus, alors je suis contente qu'il y ait des alternatives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lewerentz,
      Oui hélas, cela fait écho chez beaucoup de personnes.
      Bien dormir, c'est déjà énorme car dans beaucoup de pathologie, la qualité du sommeil n'est pas là et c'est là que le cercle vicieux commence... manque de sommeil = encore de plus de douleurs, et une humeurde chien !
      J'ai essayé pas mal de marque aussi, j'ai commence aussi par une huile dosé à 10% maintenant,je suis à 30%.
      En ce moment j'ai une huile de chez "Dream flower" avec un arôme cerise, très agréable même si le goût herbacé originelle ne me dérange pas.
      J'ai vu les résultats surtout sur la durée. Même si je n'ai pas trop mal, je me prends tous les jours au moins 4 gouttes, histoire d'entretenir mon système endocannabinoïde.
      C'est assez onéreux mais tant que ce n'est pas dans le joug de la pharmacopée ordinaire, nous devrons payer !
      Bon courage.
      Bizz

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Il existe de nombreuses boutiques spécialisées dans le CBD actuellement. On en trouve aussi dans certains magasins bio.

      Supprimer
  3. Bonjour Je suis également intéressée par l'achat de CBD pouvez-vous me conseiller dans cet achat?
    Je souffre d'insomnies sévères et je me disait que votre tisane pourrait peut-être m'aider à me sentir mieux face à ce problème.Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nadine,
      Les tisanes de CDB sont assez bien adaptées pour améliorer la qualité du sommeil.
      Il existe même des sachets tout près pour ce genre d'usage. Il y a de nombreuses boutiques de CBD qui ont ouverts en France. On en trouve aussi parfois dans certains magasins bio.
      Bon courage et meilleur sommeil à vous.

      Supprimer
  4. Bonjour, J’en ai trouvé à la « vie Claire » du 20% mais je ne vois pas de changement sur mes douleurs…. On m’a conseillé 3 /4 gouttes 2 x/jour …. Il va falloir que je calcule par rapport au poids…. Mais combien pèse 1 goutte ? Afin faire une calcul juste…
    Bonne journée ☀️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci .Bonne journée également

      Supprimer
    2. Bonjour Marielle
      Au début aussi j'ai pensé ne pas voir d'évolution positive. Il y a fallu que je fasse une bonne cure au début. Je pense le temps de saturer mon système endocannabinoïde.
      Je crois que sur de l'huile à 20%, une goutte compte pour 8 mg.
      Après il faut adapter en fonction de ses besoins. Il ya des jours où j'en prends beaucoup et mon huile est à 30% et je rajoute des tisanes.
      Et les jours on je vais bien, j'en prends 4 gouttes ou une tasse de tisane, histoire que le mal ne prenne pas trop le dessus.
      Bon courage à vous.

      Supprimer
  5. Article passionnant, et qui permet d'ouvrir les yeux sur ce que certaines personnes peuvent vivre dans la discrétion !
    Je dirais juste que je comprends quelle difficulté c'est de faire fonctionner les esprits cartésiens Français avec l'envahisseur Big pharma, on est toujours à la traîne à ce sujet ! Pas très évoluer en France sur le sujet. Et je connais le sujet pour d'autres maladies.
    En plus, habitant en Poitou-Charentes, cela ne doit pas être simple avec l'esprit régional ?
    Beaucoup de courage pour toi, en espérant que cela évolue bien vite et un énorme merci pour l'ouverture d'esprit que tu possèdes... Félicitations

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Bosha,
      Mon médecin généraliste est au courant que je prends ce genre de produits. Je souhaitais être transparente avec lui et c'est la base d'une confiance mutuelle. Il n'était pas super enchanté mais comprends. Il m'a mis en garde contre des mélanges possibles, dans le cadre de ses obligations.
      Par chance à Poitiers, il y a au moins 5 boutiques de CBD et des magasins bio en vendent.
      Je crois que lorsque l'on souffre vraiment, on pourrait hélas être capable de n'importe quoi pour être soulager. Heureusement, je crois être encore lucide sur ce que je fais...
      Merci pour tes encouragements.
      Très belle soirée.

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci