mardi 27 février 2018

Parmentière de patate douce aux lentilles

[Recette végétalienne]



Dans la lignée des plats d'hiver dont on a bien besoin de ce temps là, les parmentières tiennent bien leur place. C'est nourrissant et réconfortant. Cette parmentière-ci est faite de patate douce et de lentilles pour les protéines.

Et qui dit nourrissant, ne dit pas forcèment décadent. Là, c'est du nourissant au  sens noble du terme.
Un plat équilibré à indice glycémique bas, car la patate douce contrairement à sa consoeur la pomme de terre a un IG de 46, en plus elle est championne de la pro-vitamine A, une alliée indispensable pour la santé de nos yeux mais aussi pour la croisssance et le système immunitaire.
Vous ajoutez la lentille avec son indice glycémique riquiqui de 25 et pourtant riches en protéine (25%) ainsi que son taux de calcium, ce qui en fait une légumineuse hyper performante nutrionnellement, et vous n'êtes pas loin d'une recette idéale.
J'ai ajouté une couche d'oignons rissolés, et une autre de coulis de tomate pour le fondant.
Ma purée de patate douce est émulsionnée, avec une très bonne huile d'olive au goût un peu typée (du bon gras utile l'hiver, mais pas que...).

La réputation de l'huile d'olive n'est plus à faire, elle fait partie intégrante du régime crétois, un modèle d'alimentation contre les maladies cardio vasculaires.
J'ai lu que les Français en consommaient 1.4 litre par an et par habitant, je ne dois pas correspondre à ces critères. D'ailleurs, je suis bien incapable de dire combien, nous en consommons à  la maison, je pense même qu'on doit la boire vu les litres qui y passent...
Cela doit être l'effet polyarthrite, car grâce à sa teneur en oléocanthal, l’huile d’olive aurait une action anti-inflammatoire qui permettrait de réduire les douleurs liées aux articulations et aux muscles.

Là c'est Gallo, la marque Portugaise N°2 mondiale qui m'a proposé d'essayer 2 de ses huiles, une classique et une réserve.
C'est la seconde, corsée et fruitée qui a eu ma préférence, et j'ai eu envie de la mettre dans ma purée de patate douce, pour en relever la saveur.
J'ai vu qu'elle avait remporté plusieurs  grand prix, dommage qu'elle ne soit pas bio mais vu son excellent rapport qualité/prix, je crois que j'en acheterais... Et je ne suis même pas payée pour dire cela !


 🌿 Ingrédients pour 6 personnes :
  • 1.5 kg de patate douce
  • 200 g de lentilles vertes crues (ici Markal)
  • 20 cl de coulis de tomates (+ ou -) 
  • 5 cl d'huile d'olive + 3 CAS (ici Gallo, Réserve)
  • 4/5 oignons 
  • Sel, poivre

  • Chapelure sans gluten (ou fromage râpé pour la version végétarienne)


🌿 Préparation : 15 minutes  🌿 Cuisson : 20 minutes (hors patate douce et lentilles)

Faites cuire les patates douces à la vapeur 10/12 minutes environ, ainsi que les lentilles selon les recommandations du paquet, en général 25 minutes à l'eau froide.
Epluchez les patates douces et écrasez-les à la fourchette. Ajoutez l'huile d'olive  (5 cl) en petit filet et mélangez. Salez et poivrez. Réservez.
Epluchez et détaillez en lanières, les oignons. Faites-les revenir à la poêle avec les 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, pendant 2/3 minutes. Réservez.
Egouttez les lentilles. Salez et poivrez à votre convenance.
Préchauffez votre four à 180°C.
Assemblez votre parmentière. Dans un plat à four, commencez par une couche de purée de patate douce à l'huile d'olive, puis une couche de coulis de tomate, une d'oignons cuits, ensuite les lentilles et terminez par une dernière couche de purée de patate douce.

Soupoudrez de chapelure et glissez  au four pendant 15 à 20 min.
Servez avec une salade verte et du riz, si vous voulez profitez de l'association bénéfique légumineuses/céréales.



Une autre recette réconforte avec de la patate douce ?
















La recette de la soupe à la patate douce et aux épices est ICI




N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !

5 commentaires:

  1. Ce mix me convient tout à fait, j'en adore tous les composants ! Je suppose qu'on peut envisager de cuire les patates douces en morceaux si on n'en trouve que des grosses ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Fabienne,
      Oui complétement, il faut cuire ses patates comme à son habitude.
      MOi aussi je suis fan de tout cequ'il y a dedans. C'est bien réconfortant de ce temps là.
      Ici il neige, il fait -4°c, à 20H00.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  2. C'est le genre de plat que je fais généralement en grande quantité puis je congèle (dans le peu de place que j'ai xD ) pour n'avoir plus qu'à réchauffer lors d'une envie de plat réconfort et tout de même équilibré en ajoutant du tofu fumé. Cependant, j'ai testé avec la patate douce et pomme de terre et mon palais préfère la 2ème pour ce plat même si j'aime la patate douce pour plein d'autres choses, ça va que je n'en mange pas souvent du coup des PDT :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maeva,

      Je suis comme toi, je prépare des grosses quantité que je congèle, c'est bien pratique.
      Je suis un fan inconditionnelle de la patate douce. Et les pommes de terre ne me réussissent pas trop, alors cela tombe bien !
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  3. Super idée !
    Je note, merci.
    Bonne soirée Gin.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci