jeudi 11 janvier 2018

Chili sin carne aux protéines de soja texturées

[Recette végétalienne et sans gluten]


Je suis fan de cuisine thaïlandaise et indienne, en fait surtout, j'aime la cuisine épicée et bien relevée, parce que le chili que j'adore, n'est pas très asiatique...
J'aime lorsque c'est très parfumé et que ça pique. Dès fois ça pique très fort !
Voici un chili sans viande, un chili sin carne rapide à faire pour satisfaire les grosses faims. 
Accompagné de riz, c'est le genre de plat rapide à faire, rassasiant et pourtant pas trop lourd.  Avec ses haricots rouge et ses protéines de soja, il calera même Monsieur qui a travaillé dehors.  
Je n'utilise pas très souvent les protéines de soja texturées, mais je dois reconnaître que les meilleurs chili que j'ai eu, c'est avec...

Les protéines de soja texturées c'est quoi ?

Comme leur nom l’indique, les protéines de soja texturées (parfois abrégées “PST”), sont très riches en… protéines. Elles sont fabriquées à partir de farine de soja déshuilée à froid (de laquelle on a enlevé toute l’huile). Mélangée à de l’eau, la farine est ensuite chauffée sous pression, puis mis en forme par extrusion (comme pour les pâtes ou les sacs en plastiques mais cela n'a rien à voir).
Comme il s’agit d’un produit déshydraté, les protéines de soja texturées se gardent longtemps. C’est un aliment très pratique à avoir dans ses placards. Leur goût est peu marqué, ce qui offre de nombreuses possibilités, car elles s’imprègnent facilement du goût de votre préparation, et notamment des épices et des aromates. 
C'est super économique, un paquet ordinaire de 175 g  coûte 1.70 € et avec ça vous en avez pour 6 personnes. 
Elles existent sous différentes formes et leur texture varie aussi selon les marques.
Ici, j'ai utilisé le haché végétal façon méditerranéenne de Markal, qui est déjà aromatisé. 




 🌿 Ingrédients pour 4 personnes :
  • 125 g de protéines de soja texturées (ici le haché végétal façon méditeranéenne de chez Markal) 
  • 500 g de haricots rouge cuits 
  • 1 mini boite de mais
  • 1 boite de 250 ml de coulis de tomate 
  • 20 cl d'eau
  • 3 gousses d'ail 
  • 2 gros oignons 
  • 1 jus de citron vert
  • 1 poivron rouge 
  • 1 CAS d'épices à chili (ou plus comme moi)
  • 1 petit piment
  • Huile d'olive
  • Sel et poivre 
  • Feuilles de coriandre fraîches (facultatif)


   🌿 Préparation : 10 minutes  🌿 Cuisson : 15 minutes 


Commencez par réhydrater les protéines de soja, selon les instructions du paquet. 
Pour le haché végétal, ajoutez 2 fois son volume d’eau frémissante et remuez. Puis laisser gonfler 5 minutes environ.
Epluchez l'ail et les oignons.
Dans une sauteuse, faites chauffez de l'huile et faites revenir les oignons coupés en lanières puis l'ail écrasé. 
Ajoutez le poivron coupé en petits cubes, ainsi que le piment.
Laissez cuire à feu vif, 3 minutes.

Ajoutez les protéines de soja, égouttées, puis les épices.
Faites revenir, puis versez le coulis de tomates, l'eau (en fonction de la texture), les haricots rouges cuits et le maïs.
Laissez mijoter à couvert 12 minutes.
Avant de servir, ajoutez le jus de citron vert, salez et poivrez à votre convenance et ajuster les épices au besoin.
Servez bien chaud avec du riz. Parsemez de feuilles de coriandre fraîches, si vous en avez à disposition.

Ce plat est excellent réchauffé, faites comme moi, cuisinez-en, en plus grande quantité pour assurer les repas des jours suivants.




Un autre plat qui réchauffe ?








N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !


2 commentaires:

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci