lundi 3 octobre 2022

Ketchup de prunes

[Recette végétalienne et sans gluten]


En réalisant cette recette, je me suis rendu compte que je n'avais jamais posté de recette de sauce. Je répare cela avec cette recette de ketchup aux prunes, élaboré avec les dernière tomates du jardin et quelques prunes un peu fripées.

J'avais trouvé l'idée, l'année dernière  dans le livre de cuisine suédoise "Lagom".

 
"Lagom" est un adverbe suédois réputé intraduisible signifiant approximativement "assez” ou ”optimal". Il est fréquemment utilisé par les Suédois pour désigner une quantité ou une qualité qui est ni trop, ni trop peu, donc "juste ce qu'il faut".

C'est un mot employé dans plusieurs contextes différents, le sens varie en fonction de la situation mais dans des nombreux cas, il signifie que quelque chose est "dans la mesure où il doit être". Il est aussi relié à l'art de vie à la suédoise.

Ce mode de vie, à la suédoise du "ni trop, ni trop peu" ne cesse de convaincre les adeptes de la tendance  "slow life" et s’applique à tous les domaines, du travail à l’agencement de son intérieur : recherche du juste équilibre, plaisirs simples, reconnexion avec la nature, décoration minimaliste, ...
Les épices associées aux prunes et aux tomates donnent un peu de rondeur à ce ketchup pourtant assez acide.  Il sera parfait en accomapagnement de beignets mais aussi en guise de chutney.

S'il vous reste assez de fruits pour préparer ce ketchup en grand quantité, vous pourrez alors stériliser vos bouteilles pour le conserver longtemps.  


  🌿 Ingrédients pour un pot de 25 cl :

  • 250 g de prunes dénoyautées
  • 125 g de tomates très mûres
  • 2 gousses d'ail hachées
  • 1/2 CAC de piment d'Espelette
  • 125 g de cassonade ou autre sucre complet (ici du muscovado)
  • 10 cl de vinaigre de vin (ici vinaigre de framboise)
  • 1 étoile de badiane
  • 1 bâton de cannelle

🌿 Préparation :

Hâchez grossièment les prunes et tomates.
Dans une casserole, versez la moitié des prunes et des tomates, puis l'ail et le piment. Portez à frémissement pendant 20 minutes, jusqu'à ce que les fruits se délitent. Au besoin si c'est sec, ajoutez quelques gouttes d'eau. 
Versez le tout dans le bol de votre blender et réduisez en purée lisse.
Transversez dans la casserole, portez à ébulition et ajoutez tous les ingrédients restant : reste de fruits, vinaigre, épices et sucre.
Laissez mijoter à petits bouillons pendant 30 minutes environ en remuant souvent.
Otez la badiane et le bâton de cannelle et versez la préparation dans un flacon très propre (stérilisé : bouilli dans l'eau chaude).
Fermez et retourner le flacon jusqu'à refroidissement. 
Conservez ce ketchup 2 mois au maximum dans un endroit frais et sec. Une fois ouvert, il se conservce 3 semaines au réfrigérateur.




Il vous reste des tomates vertes et vous ne savez pas quoi en faire ?
Essayez cette recette en lactofermentation. La recette est ICI

























 N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choisissiez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire. Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous.

3 commentaires:

  1. Merci pour cette recette intéressante. Je sais quoi faire des les dernières tomates. Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ce ketchup de prunes ? L'avez-vous réalisé ? Bonne soirée

      Supprimer
  2. Remarquable article court, je suis un grand adepte de ce site web, continuez à publier ce matériel merveilleux, et aussi je serai un visiteur normal du site pour un très long temps ... en essayant de trouver le prochain ... maintenir en place ! microdosing psilocybine

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci